Semaine découverte du 9 au 16 juin : 3 cours offerts aux nouveaux - 1 cours offert aux élèves Yama
DUO AZARAK – Concert de musique indienne chez Yama Samedi 2 décembre, Aix

Né il y a vingt ans de la rencontre entre Sukanta, chanteuse traditionnelle bengalie, et Alexandre, joueur d’Esraj de la tradition classique hindoustanie, le duo Azarak invite à une errance dans un monde premier, avec des compositions originales à la confluence des musiques classiques occidentales et indiennes, teintées de réminiscences celtiques ou tribales.

En 2001, Sukanta Bose était étudiante à Kala Bhavan, les beaux- arts de Santiniketan, cette cité du Bengale rêvée par le poète et polymathe Rabindranath Tagore. Grâce aux soins attentifs de ses parents, tous deux musiciens, Sukanta était alors une chanteuse accomplie de la tradition bengalie du RabindraSangeet, cet immense répertoire mi-populaire, mi-classique, composé par Rabindranath Tagore lui-même.
Cette année-la, elle rencontra Alexandre Jurain qui venait de s’installer à Santiniketan.
Alexandre désirait découvrir la tradition classique hindoustanie, et il fut particulièrement subjugué par l’Esraj, un instrument rare à cordes frottées et à la sonorité envoûtante. Il fallait au novice un maître de musique, bientôt trouvé en la personne de Sri Abir Singh Khangura, qui lui enseigne depuis vingt ans les secrets de son art . À présent, nos deux compagnons partagent leur vie entre la France et l’Inde.

Les compositions d’Alexandre, qui forme la totalité du répertoire du duo, sont chantées dans un langage
imaginaire. Elles narrent la vie en Azarak, une contrée rêvée où la voix de la Terre emplirait le cœur des hommes et où la confrontation avec les éléments rythmerait leur vie spirituelle. Elles s’épanchent également sur le déchirement de l’âme en quête de lumière, à travers l’évocation de mythes à la résonance universelle, tels celui d’Orphée et Eurydice.

Elles expriment surtout la vision personnelle d’une humanité à venir. L’attente d’ un Homme Nouveau qui serait un subtil mélange entre l’Indien, avec sa recherche spirituelle éperdue de l’Unité et son exploration des profondeurs de l’âme, l’ Européen, avec sa volonté de repousser toujours plus loin les limites du Connu, de rechercher toujours de nouvelles façon de s’exprimer et d’expliquer la Vie, et le Tribal, avec sa présence si forte au monde, sa connexion profonde avec la Nature et son respect de la Vie.

Les techniques de compositions d’Alexandre empruntent à la Musique Classique Hindoustani l’art de créer une atmosphère précise , immuable, grâce à laquelle va pouvoir s’épanouir un état émotionnel particulier . Elles s’inspirent également des écritures polyphoniques à deux voix de la Renaissance , et sont influencées par l’esprit narratif des compositeurs occidentaux du début du vingtième siècle tels que Igor Stravinski.

L’ESRAJ

L’Esraj est un instrument à archet que l’on trouve aujourd’hui principalement au Bengale. Joué assis au sol en position du lotus, il est tenu en position verticale. Sa caisse de résonance est recouverte d’une peau sur laquelle repose directement le chevalet, et sous les cordes principales sont tendues quinze cordes dites sympathiques, accordées sur le mode musical utilisé, qui vont vibrer chacune leur tour quand les notes correspondantes seront jouées, et ajouter leur timbre riche et aérien au son de l’instrument. Bien que l’Esraj existe depuis plusieurs siècles, sa lutherie a été largement repensée dans les années 70 par Ranadhir Roy – maître de Abir Singh lui-même maître de Alexandre-, qui a agrandi et modifié l’instrument pour lui donner plus de puissance, de gravité, de profondeur et de tenue.

En savoir plus sur le duo Azarak et sur l’esraj, ce magnifique instrument de musique indien

Lieu

Shala Aix-en-Provence

Dates et horaires

Samedi 2 décembre 2023 de 18h à 19h environMerci de vous présenter quelques minutes en avance.

Tarifs

15€ pour les plus de 18 ans
10€ moins de 18 ans et étudiant, chômeur
10€ pour les participant au workshop d’Aria et Gus
5€ moins de 12 ans